Des yeux,

j’ai  cherché.

Ailleurs...

Sur terre le paradis.

ici, ou bien  là bas, je ne l’ai pas trouvé ainsi.

Il est.

De tous les temps et de tous les espaces.

Connaître sa beauté...

en conscience

est traversée,

de ce qu’il n’est pas.

En creux,

de l’autre côté,

juste là.

La voie,

peut être celle d’une vie;

d’une autre vie?

Un instant?

Es tu pressé-e ?

Un lien vers le paradis. 

En particulier l’histoire d’Armelle et de “la casa del Alquimista” partir de la dixième minute.